AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une nouvelle brise souffle enfin sur le monde - Lancina E. Tajfun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité







MessageSujet: Une nouvelle brise souffle enfin sur le monde - Lancina E. Tajfun   Jeu 20 Oct - 22:14


Lucinana Elean Tajfun

Pour échapper à la souffrance, le plus souvent on se réfugie dans l'avenir. Sur la piste du temps, on imagine une ligne au-delà de laquelle la souffrance présente cessera d'exister [Milan Kundera]
AGEGROUPEORIGINE(S)
17 ansNomade de l'AirTemple de l'Air Oriental

MAÎTRE OU NON MÉTIER STATUT
maîtrise de l'air basiqueaucun métiercélibataire depuis peu




LISTS



Personality
Une personnalité effacée, discrète. Le destin guide mes pas. La méditation est mon seul remède face à la souffrance quotidienne de la perte de mes frères et de mes sœurs. Le chant m'aide à évacuer ma tristesse. Je dois rester sage, ne pas me laisser guider par la vengeance. Je dois rester forte et vaillante, comme le voulait ma famille. Je ne dois pas avoir peur du Feu. Je ne dois plus perdre un seul être cher. Je dois me sacrifier si nécessaire, pour que perdure notre monde. Je dois me dévouer à mon prochain. L'avatar viendra et rétablira l'équilibre de notre monde. Il viendra...



Ce que je pense de...



L'AVATAR & LES ESPRITS

« L'avatar, le salut de notre monde. Il existe. Il va venir nous sauver. Les esprits le guideront, ils sont l'essence même de notre monde. »

LA GUERRE

« La guerre m'a prit tout ce que je possédais. Ma mère, mon père, mon frère, mon amant, ont succombé à cette guerre. Je la hais. Elle est synonyme de mort, de souffrance... »

LA POLITIQUE

« La politique n'est composé que de paroles et n'est que trop rarement ponctué d'actes utiles à notre monde. Nous les Nomades de l'Air ne faisons pas de politique.»

LES EQUALISTS

« Ils sont les ennemis de notre maîtrise des éléments, les ennemis des esprits, les ennemis de notre monde. Ils sont synonymes de folie, de maléfice et de désespoir. »

ROYAUME DE LA TERRE

« Ils sont nos frères et nos sœurs. Ils maîtrisent le plus fort des éléments. »

LES TRIBUS DE L'EAU

« Ils sont nos frères et nos sœurs. Ils maîtrisent le plus bienveillant des éléments. »

LA NATION DU FEU

« Ils sont nos frères et nos sœurs déchues. Ils maîtrisent le plus féroce des éléments. »

LES NOMADES DE L'AIR

« Ils étaient mes frères et mes sœurs. Ils maîtrisaient le plus paisible des éléments. »



Ton Pseudo:Fg_77
Ton Age:19 ans
Ta star: ici
Multinick :(Double compte):
Cochez :
Avez-vous un dernier mot ?: J'aime déjà ce magnifique forum


Dernière édition par Lancinia E. Tajfun le Dim 23 Oct - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité







MessageSujet: Re: Une nouvelle brise souffle enfin sur le monde - Lancina E. Tajfun   Ven 21 Oct - 17:29

HISTOIRE


Chapitre 1
Un nouvel espoir

Dans un temple lointain, très lointain, naquit une jolie petite fille. Plus grande que la moyenne et semblant s'élancer vers le ciel, elle obtenue le prénom Lancinia et le prénom de sa mère, Elean. La famille Tajfun était une bonne famille, réputée pour sa gentillesse et pour sa sagesse. L'éducation de Lancinia se fit donc sur les bases de ces mêmes principes. La joie, la bonne humeur, la sérénité. La petite fille avait tout ce dont elle avait besoin pour s'épanouir, alors qu'elle fêtait ses quatre ans. Son grand-frère aîné, âgé de huit ans, se révélant un aussi bon enquiquineur qu'un excellent guide dans l'art de jouer, apprendre et découvrir le monde. La curiosité de Lancinia était insatiable et son grand-frère devait chaque jour, trouver de nouveaux jeux et de nouveaux endroits à découvrir.

Par une belle matinée un peu brumeuse, la famille Tajfun s’éveillait dans le calme et la sérénité. Le père de la petite Lancinia emmenait tout naturellement sa fille au temple, pour prier et méditer. Ils arrivaient au temple et se dirigeaient vers la salle de prière. Cependant, au détour, d'un couloir, la petite avait mystérieusement disparue. Son père, aussi paniqué que le permettait son caractère doux et serein, entreprit les recherches avec plusieurs prêtres qui avaient eu vent de la disparition. Une demi-heure fut nécessaire pour retrouver la petite Lancinia, dans la "Cour des Chants". La petite fille avait été attirée par la voix douce et mélodieuse d'une jeune femme. Il s'agissait de Celestan, la meilleure chanteuse du temple de l'air Oriental. Sa voix était aussi douce que le battement d’aile d'un papillon et sa beauté n'avait d'égale que sa gentillesse. C'était avec le sourire aux lèvres que la jeune femme avait accueilli le petit groupe de recherche. Lancinia était, elle, assise en face de Celestan et demeurait subjugué par la jeune femme. Celestan proposa naturellement au père de donner des cours de chant à la petite fille, qui semblait si intéressée cet art. C'est ainsi le premier clin d’œil du destin toucha Lancinia. Son don de chanteuse allait pouvoir s'épanouir, à tout juste huit ans.

Les années passaient et ne se ressemblaient pas. Seul le cadre idyllique de la jeune adolescente semblait ne pas bouger. Chaque jour, elle découvrait, apprenait et perfectionnait de nouvelles choses. Sa voix s'était affirmée et même la belle Celestan s'avouait impressionnée. Le grand-frère avait depuis longtemps rejoint le temple pour apprendre la maîtrise de l'air et était devenu un apprenti très prometteur. Lancinia avait également rejoint le temple, sous l'insistance de ses parents, qui voyaient en elle une aptitude innée pour la maîtrise de l'air. L'adolescente avait acceptée avec enthousiasme et se donnait beaucoup de mal dans l'apprentissage de sa maîtrise. Néanmoins, Lancinia n'avait malheureusement pas le même talent pour la maîtrise de l'air que pour le chant. Malgré l'aide apporté par les prêtres et même par son grand-frère, Lancinia peinait à approfondir sa maîtrise. Néanmoins, à force de travail, l'adolescente parvient à un niveau de maîtrise acceptable, avec quelques années de retard. A ses seize ans, Lancinia était devenue une jeune fille séduisante, une merveilleuse chanteuse et une apprentie maîtrisant les bases de la maîtrise de l'air. Son grand-frère avait trouvé une femme et était devenu lui, un maître. Malgré son retard dans la matière, Lancinia souhaitait également atteindre le niveau de son frère mais, le destin en décidait autrement. En effet, l'amour se dressait sur son chemin et l'emportait au loin...





Dernière édition par Lancinia E. Tajfun le Dim 23 Oct - 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité







MessageSujet: Re: Une nouvelle brise souffle enfin sur le monde - Lancina E. Tajfun   Ven 21 Oct - 21:24



Chapitre 2
L'ascension puis la chute

L'amour, l'amour, l'amour. Ce merveilleux sentiment faisait tourner bien des têtes et Lancinia ne fit pas exception. Dès leur première rencontre, se fut le coup de foudre. Nous étions un matin brumeux, dans une cour du temple de l'air. Dans la "Cour des Chants", Lancinia faisait danser sa voix mélodieuse, sous le regard attentif de Celestan, heureuse professeur qui n'avait plus rien à apprendre à son élève. Une joyeuse petite troupe s'était rapidement formée autour de Lancini, qui, le sourire aux lèvres, chantait, dansait, sans s'arrêter. Son regard se perdait dans la petite foule de spectateurs. Les enfants souriaient, les adultes écoutaient attentivement mais, parmi cette petite troupe, un jeune garçon qui venait d'arriver, posait un tout autre regard sur la jeune fille. Il ne pouvait détacher son regard de la silhouette qui s'évertuait devant lui. Lancinia continuait sa danse et ses chants. Néanmoins, quand la jeune fille croisait le regard du jeune homme, elle s'arrêtait de chanter et son corps ne lui permettait plus aucun mouvement. La foule avait été surprise et déjà Celestan se portait à la hauteur de son élève. Le regard de la merveilleuse chanteuse parcourait la foule, jusqu'à tomber sur le fameux jeune homme, dont le regard ne quittait pas celui de Lancinia. C'est avec un large sourire que Celestan annonçait que la représentation était finie pour aujourd'hui. Au bout de quelques instants, alors que la cour se vidait entièrement. Celestan saisissait les deux jeunes gens par la main et les amenaient jusqu'à un banc, avant de leur fausser compagnie prétextant quelques besognes à effectuer. Ils demeurèrent longtemps l'un à côté de l'autre, osant à peine un regard de temps en temps. Le jeune homme tentait soudain de prononcer quelques syllabes. Lancinia n'hésitait pas un seul instant et lui répondait naturellement. Elle se nommait Lancinia, fille d'Elean Tajfun. Le jeune homme, lui, se prénommait Garan. Les présentations étaient faites. La merveilleuse histoire pouvait commencer...

"Les cris résonnaient dans les couloirs du Temple de l'Air Oriental."

Les habitants couraient dans tous les sens. La panique avait envahi notre village. L'armée de la Nation du Feu était là. Nos maîtres de l'Air s'étaient placés en première ligne de défense. Ils défendaient farouchement le village mais, ne pouvaient contenir les maîtres du Feu et leurs soldats. Les Nomades de l'Air n'avaient pas et n'avaient jamais eu de soldats. Ces redoutables combattants pénétraient dans notre village, s'attaquent aux hommes, aux femmes et même aux enfants. La cloche de notre temple se mettait résonner. C'était le glas de notre extermination. Je souhaitais me défendre, combattre l'envahisseur. Je possédais la maîtrise de l'Air. Néanmoins, sur l'insistance de mon frère et de mon père. C'est avec la rage dans mon cœur que je restais à l'arrière, attendant patiemment l'issue de la bataille, veillant sur le reste de la famille et organisant avec d'autre la fuite de la population.. Malheureusement, la bataille était perdue et quelques maîtres de l'Air battaient déjà en retraite, tentant vainement de couvrir la fuite des habitants. Déjà, les soldats tâchaient leurs armes de sang. Je suivais ma famille qui prenait la fuite. Autour de nous, les pères défendaient leurs familles avec des bâtons, fragiles face aux armes des envahisseurs. Mon frère nous avait rejoint, le front légèrement brûlé et couvrait notre fuite. Le dernier pont qui menait au plus grand édifice de notre temple allait bientôt être pris par l'ennemi. Il s'agissait de notre dernier rempart. Les habitants pouvaient fuir à l’abri de l'imposante structure de pierre. Nos derniers maîtres défendaient le pont, alors que nous entamions notre traversée. Mon frère restait en arrière, usant une nouvelle fois de sa maîtrise pour repousser tout un groupe de soldats. La résistance était vaine. En me retournant, je pouvais apercevoir de gigantesques colonnes de feu qui s'abattaient sur nos derniers maîtres de l'Air. Enfin, nous achevions notre traversée. Nous nous dirigions dans les couloirs du temple, cherchant les sorties vers la forêt qui s'offraient à nous mais, déjà, les premiers soldats pénétraient dans le temple. Les cris résonnaient dans les couloirs du Temple de l'Air Oriental. Je retrouvais au détour d'un couloir, mon aimé, ma raison de vivre qui faisait fuir sa famille. Nous nous élancions l'un vers l'autre et échangions des baisers langoureux. Mais, le temps n'était propice à l'amour, des soldats pénétraient dans notre couloir. Garan esquivait l'offensive d'un soldat et se saisissait de son arme. Pour ma part, je dansais, encore et encore, usant de ma maîtrise pour repousser les soldats et couvrir mon aimé. Un maître du Feu s'avançait finalement vers moi, alors que les soldats s'écartaient. Je frissonnais un peu. L'homme était un officier gradé et ils étaient funestement connus pour être de redoutable maîtres. L'attaque du maître ne se faisait pas attendre, alors qu'on lui apportait un brasero flamboyant. Il entamait une danse aussi agressive que précise, faisant grandir les flammes du brasero, qui s’élançaient finalement vers moi dans un tourbillon impitoyable. Je dansais à mon tour et dressait un mur d'Air pour nous protéger. Mon mur ne tenait pas longtemps face à la puissance destructrice du tourbillon flamboyant. Je tombais à terre suffoquant. Le maître du Feu usait une nouvelle fois de sa maîtrise, pour achever sa victime. Incapable de répliquer, s'est en hurlant aussi fort qu'il me fut possible, que je voyais mon aimé se dresser devant moi, me protégeant une dernière fois, alors que les flammes le consumaient. Je me sentais irrésistiblement tirée vers l'arrière. Alors qu'un maître de l'Air envoyait un puissant souffle d'Air balayer le maître du Feu et les soldats du couloir. Je pleurais, me débattait, hurlait de toutes mes forces, alors que je voyais s'éloigner ma raison de vivre. Sortis de la zone de combat, je me relevais, faisait face à deux hommes et ma chère Celestan, qui avait également les larmes aux yeux. Elle m'incitait à venir avec elle et avec la petite dizaine de survivants qui s'échappaient vers la forêt. La mort dans l'âme, je déclinais l'offre. J'étais un maître de l'Air. Je devais rester au temple jusqu'au bout. Les larmes aux yeux, je m'élançais vers le dernier bastion de résistance. Les couloirs étaient envahis par les soldats mais, ceux-ci quittaient les lieux, comme si leurs vies en dépendaient. Un bruit sourd se faisait entendre et tout l'édifice tremblait. Un même son se faisait entendre, identique au précédent, puis un autre et encore un autre. Je me précipitais aux étages supérieurs du temple. En risquant une tête à l’extérieur, je pouvais apercevoir des énormes rochers rouges percuter le temple. L'édifice subissait les assauts de ces pierres incandescentes et commençait à céder, alors que les survivants qui s'échappaient du temple étaient lâchement abattus par les soldats. Alors que j'essayais de sortir du temple et de tenter ma chance, l'édifice lâchai prise. Le couloir que je traversais s’effondrait. Je chutais et l'édifice avec moi. Ma fin était arrivée.

Au lendemain de la bataille, il ne restait plus que des ruines de notre village. Seule une infime partie du Temple de l'Air Oriental avait résisté à l'ennemi. Les quelques Nomades de l'Air survivants s'étaient dispersés dans la forêt et étaient pourchassés par les soldats de la Nation du Feu. Au milieu des décombres, des corps gisaient sans vie. C'est alors que j'ouvrais péniblement les yeux, me soustrayant difficilement de dessous un bloc de pierre. J'avais miraculeusement survécu. J'étais en vie mais, une partie de mon âme était morte au cours de cette terrible bataille.





Dernière édition par Lancinia E. Tajfun le Dim 23 Oct - 14:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité







MessageSujet: Re: Une nouvelle brise souffle enfin sur le monde - Lancina E. Tajfun   Dim 23 Oct - 11:35

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas


Invité







MessageSujet: Re: Une nouvelle brise souffle enfin sur le monde - Lancina E. Tajfun   Dim 23 Oct - 14:01

Merci infiniment. Smile Je viens tout juste de terminer mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas

Waterbender
avatar

Kléopâtra A. Tefnout


Messages : 106
Chi Energy : 142

Age : 33 ans
Localisation : La cité du pôle nord, pour le moment





Mon Profil de Maître
▌MAITRISE: Maîtrise avancée de l'eau et du sang
▌JOB : Reine déchue de la cité de l'eau du pôle sud
▌RELATIONS:

MessageSujet: Re: Une nouvelle brise souffle enfin sur le monde - Lancina E. Tajfun   Dim 23 Oct - 14:58

Bonjour Smile

Tout d'abord bienvenue et pour ma part, ta présentation est parfaite, je n'ai rien à redire ^^ Par contre, le forum n'est pas tout à fait finit, nous peaufinons les derniers détails et le RP pourra commencer ^^ Je t'invite à faire tes fiches de liens, de rp's et la section "juste vous".

Pour le reste, bienvenue parmi nous ^^




    Inside my heart is breaking,
    My makeup may be flaking,
    But my smile still stays on,

    The show must go on,
    The show must go on,

    I'll top the bill,
    I'll overkill,
    I have to find the will to carry,

Revenir en haut Aller en bas
http://genesia.forumgratuit.org


Invité







MessageSujet: Re: Une nouvelle brise souffle enfin sur le monde - Lancina E. Tajfun   Dim 23 Oct - 16:16

Merci beaucoup Smile

Je vais faire preuve de patience et commencer mes fiches de liens et de relations.
Revenir en haut Aller en bas

MetalBender
avatar

Saphire S. Swan


Messages : 38
Chi Energy : 38

Age : 20 printemps.





Mon Profil de Maître
▌MAITRISE:
▌JOB :
▌RELATIONS:

MessageSujet: Re: Une nouvelle brise souffle enfin sur le monde - Lancina E. Tajfun   Dim 23 Oct - 17:21

Bienvenue sur le forum demoiselle !
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Une nouvelle brise souffle enfin sur le monde - Lancina E. Tajfun   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une nouvelle brise souffle enfin sur le monde - Lancina E. Tajfun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» HAITI PAYS EMER-JEAN BERTRAND ET CLAUDE !UNE NOUVELLE DATE POUR LA FAIM DU MONDE
» Construction d'une Haiti Nouvelle: GRAHN MONDE Samuel Pierre Editeur
» une petite (enfin grande ) nouvelle ;p
» Fanfiction: Une sombre menace, pour le monde de Shippucraft ? Chapitre 4
» Souffle sur le monde.. Yoshida Toshiyoki. [Terminée]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Last Airbender | Forum RPG | :: The Legend Begins :: La Naissance d'une légende :: Présentation :: Nomades de l'Air-